29 juillet 2007

au bout du compte

Pour la première fois de sa vie, Dominique est en arrêt maladie. Pour avoir trop refoulé sa colère et encaissé celle d'autrui, son corps en a pâti. Il s'est retiré dans sa résidence secondaire à la campagne. Héritée de ses parents, il s'agit d'une demeure rustique, une ancienne ferme située sur le plateau ardéchois.

Par ces temps de canicule, on y trouve fraîcheur et calme. Dominique n'est pas du genre à migrer l'été vers la mer où se trouvent chaleur et foule. Il est pourtant une sorte d'oiseau migrateur qui retourne dès qu'il le peut sur ses terres.

Je ne pense pas en fait qu'oiseau soit l'animal le plus approprié pour décrire Dominique. L'oiseau est souvent symbole de liberté, limite d'insouciance qui vivrait d'amour et d'eau fraîche. Pour Dominique, la vie ne saurait être ainsi.

- On a ce qu'on mérite » pense-t-il souvent.

Et un oiseau insouciant finirait vite mangé par prédateur plus avisé.

Mais a-t on toujours ce que l'on mérite ? Dominique a du mal à comprendre ce qui lui arrive. Lui, qui fait toujours consciencieusement son travail, s'est trouvé désavoué par sa hiérarchie et son désarroi s'est accompagné d'une sévère dépression.

Sa mésaventure lui fait remettre en question certaine des ces croyances. Il a trouvé un autre dicton moins tranché :

Sème un geste et tu récolteras une habitude

Sème une habitude et tue récolteras un caractère

Sème un caractère et tu récolteras une destinée

Posté par voussuisje à 15:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur au bout du compte

    Je suis venue... et j'ai lu.

    J'ai essayé de faire une recherche sur internet mais je n'ai trouvé aucun résumé de ton livre. C'est dommage car, pour moi, tout tient à ces quelques lignes...

    Je pense qu'il aurait été plus judicieux que tu nous parle de ton livre bien sûr mais plus du cheminement qui a précédé, du "pourquoi" en somme.

    Là tu nous mets des extraits de ton livre mais c'est assez dur à comprendre. Enfin moi j'ai besoin d'avoir d'abord un aperçu de l'histoire...

    Tu voulais mon avis... le voilà... sourire

    Maintenant je mets ton blog dans mes favoris, en espérant que ma curiosité sera assouvie...

    Posté par Nivalane, 03 septembre 2007 à 13:26 | | Répondre
Nouveau commentaire